SANTE : ACTUALITE 2016

Focus sur des évènements, des informations

15/08/16 - Journée Mondiale Alzheimer le 21/09/16

Selon l'OMS, la maladie d’Alzheimer représente de 60 à 70 % des 47,5 millions de personnes atteintes de "démences" dans le monde. L’organisation s’attend à ce que ce nombre double quasiment tous les 20 ans.

En 1994, France Alzheimer et maladies apparentées soucieuse de toujours mieux sensibiliser le grand public sur la pathologie Alzheimer, initiait en France la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzheimer.

Plus de 20 ans après, l’association et ses milliers de bénévoles seront une nouvelle fois mobilisés autour du mercredi 21 septembre 2016.

Après "Les liens intergénérationnels en 2014", "La parole des personnes malades en 2015", France Alzheimer et maladies apparentées a choisi de s’intéresser, cette année, à la question des aidants en activité professionnelle.

Un éclairage particulier sera apporté sur les difficultés des aidants familiaux qui, en plus de l’accompagnement au quotidien de leur proche malade, cumulent vie professionnelle et vie personnelle : 46% des aidants exercent aujourd'hui une activité professionnelle. Ils consacrent ainsi en moyenne 6,5 heures par jour, 7 jours sur 7 à leur proche, atteint de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée.

Pour en savoir plus :

 

En rapport :

Selon l'OMS, la maladie d’Alzheimer représente de 60 à 70 % des personnes atteintes de "démences" dans le monde. Soit environ 30 millions de personnes !

L’organisation s’attend à ce que ce nombre double quasiment tous les 20 ans.

 

 


05/06/16 - Les Journées Nationales 2016 de la Macula

Chaque année depuis 9 ans, les Français avaient rendez-vous avec les Journées nationales d’Information et de dépistage de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). En 2016, l’opération s’élargit pour cibler, non seulement la DMLA, mais aussi toutes les pathologies qui touchent la macula. «Englober, au sein du même événement, toutes ces pathologies nous semble d'autant plus pertinent que l'examen du fond d'oeil pratiqué auprès des patients permet de diagnostiquer un grand nombre de maladies de la macula, au‐delà même de la DMLA», explique le Pr Eric Souied, Chef du service d'ophtalmologie à l'hôpital intercommunal de Créteil (94) et Président de la Fédération France Macula.

La première édition de cet événement revisité aura lieu du lundi 27/06/16 au vendredi 01/07/16 et sera centrée sur deux enjeux majeurs de santé publique :

  • la DMLA, altération de la macula qui concerne un million de personne en France et peut entraîner une perte de la vision centrale ;
  • la maculopathie diabétique, principale cause de malvoyance chez les personnes diabétiques.

Cet événement permettra à tous ceux qui le souhaitent (personnes de plus de 55 ans, patients diabétiques et grand public au sens large) de recevoir de l’information sur les maladies de la macula et, surtout, de se faire dépister dans un de les centres partenaires de l'opération.

Car le dépistage précoce est bien le nerf de la guerre. En effet, aussi bien pour la DMLA que pour la maculopathie diabétique, prendre la maladie à ses débuts, quand elle est encore asymptomatique, c’est se donner toutes les chances de préserver sa vision.

Pour en savoir plus :

 


01/06/16 - Le calendrier vaccinal 2016

La politique de vaccination est élaborée par le ministre chargé de la santé qui fixe les conditions d’immunisation, énonce les recommandations nécessaires et rend public le calendrier des vaccinations après avis du Haut Conseil de la Santé Publique.

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge, émet les recommandations vaccinales générales et des recommandations vaccinales particulières propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.

Le calendrier 2016 introduit une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona pour les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus. Il est également possible, durant un an, c’est-à-dire jusqu’à la publication du calendrier des vaccinations 2017, de proposer une vaccination de rattrapage aux personnes âgées de 75 à 79 ans révolus.

Vous pouvez télécharger ici :

 

Pour en savoir plus :

 


31/03/16 - "La santé en Auvergne Rhône-Alpes : des territoires contrastés"

L’observatoire régional de la santé (ORS) a publié en octobre 2015 une étude sur la santé dans notre nouvelle grande région, deuxième de France, mais avec des territoires infrarégionaux très contrastés. D’un côté, à l’Ouest, l’Auvergne, plus rurale, plus âgée, aux revenus plus modestes et de l’autre, Rhône-Alpes, plus urbanisée, avec une population plus dense, aux revenus plus élevés.

Si on les compare, il existerait un lien entre la richesse territoriale, la pyramide des âges et une meilleure santé de la population. Ces différences auraient des conséquences en matière de santé :

  • par exemple, les cancers (26%) et maladies cardiovasculaires (28%) sont les principales causes de décès, sans surmortalité significative pour les cancers mais une mortalité plus élevée dans les cantons à l’ouest pour les maladies cardiovasculaires.

  • concernant les décès dits « prématurés » survenus avant l’âge de 65 ans, les taux régionaux, inférieurs de 10% par rapport aux taux nationaux, sont plus élevés à l’ouest et au sud.

  • autre exemple, la densité de médecins libéraux est sensiblement la même que sur le territoire national (106 médecins pour 100.000 habitants). Notons toutefois des écarts très significatifs selon les départements (77 dans l’Ain et 131 en Savoie) et une démographie médicale plus âgée dans les territoires ruraux.

La Région Auvergne Rhône-Alpes est bien pourvue sur le plan médical. Si l’état de santé de sa population est sensiblement conforme à celle des aux autres régions, sa particularité réside dans l’amplitude des écarts entre les territoires de la région.

 

Pour en savoir plus :

 


02/03/16 - "Conserver son indépendance et privilégier l'intérêt du patient"

Garder son indépendance face aux laboratoires pharmaceutiques : un collectif d'étudiants en médecine, la Troupe du Rire, est l'auteur d'un intéressant livret de sensibilisation sur l’influence de l’industrie pharmaceutique.

Cadeaux, techniques d'influence, publicité, ... Ce livret s'appuie sur des sources solides telle que l'Organisation mondiale de la santé (OMS), donne les clés aux étudiants et professionnels de santé pour garder leur indépendance face à l'industrie et privilégier l'intérêt du patient.

Cette initiative a été primée par la revue "Prescrire" fin 2015.

Sur un ton pédagogique et accessible, le livret aborde la question de l'influence des laboratoires sous toutes ses formes et essaie d'aider les professionnels et les futurs professionnels à conserver leur indépendance.

Il tord le cou à certaines idées reçues. Par exemple : "pourquoi utiliser le Vidal, qui n'est pas une source indépendante, alors qu'il existe une base de données accessible par tous et gratuite ? "

On ne peut que saluer l'initiative de ce groupe d'étudiants : un vrai coup de fraîcheur éthique, initiée par les futurs prescripteurs !

Pour télécharger le livret :

 

Pour en savoir plus :

 
 

 

   

 

Dernière modification : 19/03/2017 à 09:53:23

immeuble CAF - rue Pélissier - 63032 Clermont-Ferrand Cedex 9      tel : 04 73 74 69 04      fax : 09 72 56 19 88     mail : contact@mipss-auvergne.fr
Accueil      Mentions légales  
   Siren : 779 209 469       © MIPSS Auvergne 2016  


QR Code MIPSS  
Affiliée à
 
Affiliée à
 
Affiliée à
 
Suivez-nous sur
 
 
 
unmi
 
 
Analytics Tracking Google